Ces couples d’artistes qui ont marqué l’histoire de l’art

Ces couples d’artistes qui ont marqué l’histoire de l’art

L’artiste est réputé pour sa sensibilité et sa capacité à ressentir chaque émotion intensément. Ces dernières, nourrissent sa créativité et son imagination, donnant ainsi naissance à certains chefs d’œuvres que nous connaissons. Alors lorsque deux artistes tombent amoureux, ce sont deux personnalités fortement sensibles qui se rencontrent et créent une histoire passionnelle dont la fin peut-être aussi bien extrêmement romantique, que tragique. Parce que la Saint-Valentin est aussi synonyme de passion, nous vous présentons ces 4 couples d’artistes influents qui ont marqué l’histoire de l’art par leurs relations hors du commun.

Frida Kahlo et Diego Riviera

@Pinterest / Margaret Davidson

Les deux peintres mexicains se rencontrent en 1928. Frida a 21 ans lorsqu’elle attire l’attention de Diego Riviera, âgé à ce moment-là de 42 ans, qui deviendra bien vite l’homme de sa vie. En effet, la jeune peintre, ayant été victime d’un accident, se retrouva alitée pour une longue durée. Elle en profite pour tirer une série d’autoportraits réalisée grâce à un miroir installé au-dessus de son lit. Ce sont ces mêmes autoportraits qui séduisent Diego.

Les deux amants se découvrent très vite de nombreux points communs tels que l’amour qu’ils portent pour leur pays, leur engagement politique et surtout leur passion pour l’art. Leurs œuvres, bien que différentes, se complètent à travers leur intérêt commun pour l’art mythique mais par-dessus tout grâce à l’amour qui les lie. Le couple célèbre son union en 1929. Un mariage rythmé par de nombreux hauts, tels que leurs nombreux voyages et rencontres avec les plus grands artistes, mais aussi de nombreux bas, notamment la liaison extra conjugale qu’entretient Diego avec sa belle-sœur et qui entraine le divorce du couple.

Mais ils se remarient en 1940 et restent ensemble jusqu’à la mort de Frida en 1954. Les noms des deux artistes, bien que chacun mondialement connu pour ses travaux personnels, sont jusqu’à maintenant indissociables et en fait un couple mythique.

Salvador Dali et Gala

@Pinterest / Vanity Fair

Salvador Dali, un des plus grands peintres de l’histoire du surréalisme, était également connu pour son excentricité. Un trait de caractère qui parvint à séduire Elena Diakonova, plus connue sous le surnom de Gala.

En 1929, année de leur rencontre, Gala est mariée à Paul Eluard, avec qui elle a une fille. Elle entretient également une relation extra conjugal avec Max Ernst. Mais elle ne parvient pas à s’épanouir dans ce quotidien, jusqu’à ce qu’elle fasse la connaissance de Salvador Dali, un jeune artiste de 10 ans son cadet. Entre eux, c’est le coup de foudre et Elena n’hésite pas à quitter son mari et son amant pour se dévouer corps et âme à sa vie avec Dali. Entre les deux amants, c’est non seulement la naissance d’une histoire d’amour passionnelle et dévouée, mais aussi celle d’une collaboration professionnelle solide. Ils se marient en 1932.

Gala devient alors l’unique modèle féminin et principal sujet du peintre. Dali ne cessera tout au long de sa carrière de glorifier sa femme jusqu’à l’élever au rang d’icône moderne. « J’astiquais Gala pour la faire briller, la rendant la plus heureuse possible, la soignant mieux encore que moi-même, car sans elle tout était fini. »

Elle s’occupe d’organiser les expositions de l’artiste et vend ses toiles. C’est elle qui fait fructifier la fortune du couple et leur permet d’avoir une vie de plus en plus confortable.

Gala devient sa muse absolue, sa confidente et sa compagne, le suit dans ses fantasmes et ses caprices, y compris lorsqu’il se prend de passion pour une certaine Amanda Lear, avec qui le couple entame, dans les années 1960, un long ménage à trois, jusqu’à la mort de Gala en 1982.

Camille Claudel et Auguste Rodin

@Pinterest / Tatiana Pereira

Voici une des histoires les plus tragiques de nos 4 couples : Camille Claudel et Auguste Rodin. Les chemins des deux sculpteurs se sont croisés en 1883, lorsque Camille Claudel (19 ans) devient l’élève d’Auguste Rodin (43 ans) puis, peu de temps après, sa maitresse. Ils deviennent une source d’inspiration mutuelle, certaines de leurs œuvres se complèteront même. Ce qui est le cas pour La jeune fille à la gerbe de Claudel et La Galatée de Rodin. Leur amour passionnel a duré plusieurs années, alors que Rodin était encore marié à Rose Beuret.

Bien qu’étant une source d’inspiration l’un pour l’autre, ils se mettaient souvent en situation de compétition, ce qui leur permis de se développer individuellement et créer de véritables chefs d’œuvres.

Les années passaient et la jeune artiste, qui s’impatientait d’entretenir une relation exclusive avec celui qu’elle appelait son « maître », se heurta à un refus catégorique d’Auguste à quitter sa femme. Leur relation se détériora peu à peu jusqu’à ce que Rodin y mette un terme définitivement en 1893. Ce qui plongea Camille dans une profonde tristesse, qui la conduit dans un asile jusqu’à sa mort. Leur histoire d’amour autant que leur duo d’artistes, ont créé un véritable émoi autour d’eux. A tel point qu’un film nommé Camille Claudel fût réalisé en 1988 et un musée Rodin créé en 1919.

Pablo Picasso et Dora Maar

@ Pinterest / Martin Mayhew

Afin d’illustrer de la façon la plus extrême, ce qu’est l’amour passionnel, nous terminons cet article avec le couple de Pablo Picasso et Dora Maar.

Elle, est photographe en France, peu connue du grand public. Lui est un artiste peintre, dessinateur, sculpteur et graveur espagnol mondialement connu. C’est Paul Eluard qui les fit se rencontrer en 1936 à Paris. La photographe est tout de suite prise d’adoration pour le peintre et tombe folle amoureuse. Tandis que Picasso, en couple avec Marie-Thérèse Walter, considère les femmes comme des êtres qu’il utilise pour pimenter sa vie. Ils entament ainsi une liaison qui dura neuf années.

Très vite, Dora abandonne sa carrière de photographe afin de se consacrer pleinement à la peinture et ainsi suivre celui qu’elle appelait son « maître ». A tel point qu’elle s’efface complétement. Leur histoire se termina à l’initiative de Picasso, qui quitta Dora pour Françoise Gillot. C’est donc dans une immense tristesse et solitude que Dora finit ses jours, se remémorant ses moments aussi beaux que tortueux avec Picasso.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.